Accueil > 1- COLLEGE > D. Disciplines > Arts plastiques > "Hommage à Louis Blériot" 1914. Robert Delaunay.

"Hommage à Louis Blériot" 1914. Robert Delaunay.

mardi 7 mai 2013, par F.Bianic

En 1909, la traversée de la manche de Calais à Douvres à bord d’un aéroplane par Louis Blériot, a confirmé aux hommes que la conquête de l’air n’était plus une utopie. Le rêve d’Icare se réalisait sous leurs yeux. L’événement eut à l’époque un retentissement considérable et Blériot fût fêté en héros.

"Arrivée de Blériot à Douvres"

La une du matin du 26 juillet 1909 consacrée à Blériot.

L’arrivée de Blériot à Paris le 29 juillet 1909.

Pour immortaliser l’événement, l’Etat commanda, en 1910, au peintre François Thévenot une peinture à l’huile sur toile de 3,25 x 4,70 m conservée à Versailles.

"Aterrissage de Louis Blériot à Douvres, 25 juillet 1909" 1910 huile sur toile de Thévenot François 325 x 470 cm. Musée national des châteaux de Versailles et Trianon.

Cinq ans après l’événement, en 1914, Robert Delaunay expose au salon des indépendants un tableau intitulé "Hommage à Louis Blériot".

JPEG - 102.4 ko
"Hommage à Blériot" 1914
250 x 251 cm
huile sur toile
Kunstmuséum Bâle

"Hommage à Blériot" 1914 huile sur toile 250 x251 cm. Kunstmuseum Bâle.

Il n’y a pas besoin d’une longue comparaison avec le tableau académique de François Thévenot pour comprendre combien les problématiques plastiques des deux artistes sont différentes. Robert Delaunay est un peintre qui participe activement aux recherches des avants-gardes picturales européennes, il en est même l’un des pionniers avec l’Orphisme. Tout au long de la seconde moitié du 19ème siècle et du début du 20ème siècle la peinture fait sa révolution. L’invention de la photographie puis celle du cinéma conduisent les artistes à porter un autre regard sur le monde. Les impressionnistes, Monet en particulier, étudient les effets de la lumière sur la perception que l’on a des formes. Seurat et Signac divisent la couleur pour expérimenter le contraste simultané et le mélange optique. Sous l’influence de Cézanne et des arts premiers les cubistes multiplient les points de vue et fragmentent l’image. Matisse et les fauves libèrent la couleur de son asservissement au ton local. Les futuristes sont à la recherche de l’expression du mouvement. Dans ce bouillonnement intellectuel, Delaunay s’attache à une figuration mêlée de toutes ces influences.
Delaunay a peint différentes versions de "l’hommage à Blériot" variant les formats et les techniques.

"Hommage à Blériot" 1914, fragment, peinture à la colle sur toile 115 x 194 cm. Collection particulière.

"Hommage à Blériot" 1914 aquarelle sur papier 78 x 67 cm. Musée d’art moderne de la ville de Paris.

"Hommage à Blériot" 1914 huile sur toile 46 x 46 cm. Musée de Grenoble.

Hormis les couleurs, les grandes lignes de la composition sont sans changement d’une version à l’autre. Le tableau s’ordonne autour de la diagonale. Sous celle-ci on a un espace terrestre proche. Au dessus un espace céleste lointain. Entre les deux un ensemble de disques simultanés évoquant le dynamisme de la rotation, la propagation de l’onde lumineuse en cercles concentriques. L’hélice, lorsqu’elle est en rotation, ne se perçoit plus comme un objet mais comme un disque scintillant jouant avec la lumière. La construction du tableau se fait par les contrastes de couleurs. En 1912 Delaunay déclarait :"J’eus l’idée à cette époque d’une peinture qui ne tiendra techniquement que de la couleur, des contrastes, mais se développant durant le temps et se percevant simultanément, d’un seul coup ". Il cherche, sans le secours de la perspective linéaire, à inventer un réalisme d’un nouveau type capable d’exprimer pleinement la société scientifique et technique dans laquelle il vit. Rappelons que dans la théorie des couleurs le contraste simultané de deux couleurs opposées juxtaposées du cercle chromatique les magnifie l’une l’autre.


Dans le bas du tableau on peut lire : "premiers disques solaire simultané" forme au grand constructeur Blériot 1914

On retrouvera ces compositions de formes circulaires dans l’œuvre de Robert Delaunay jusqu’à la fin de sa vie sous la forme de compositions abstraites.

contraste simultané soleil et lune 1912.

Disque simultané

Rythmes 1934

Rythmes 1934

Disques reliefs 1936

En 1937 il participe à la scénographie du salon de l’air pour l’exposition internationale des techniques de Paris : 780 m2 de peinture et d’immenses cercles chromatiques suspendus structurent l’espace d’exposition des avions.

Décoration du palais de l’air

Le chantier de décoration auquel ont participé de nombreux artistes sous la direction de Robert et Sonia Delaunay.

pavillon de l’aviation 1937